Comment le Big Data révolutionne le marketing ?

BIG DATA, le 05 mars 2018
Le secteur du marketing a toujours été un secteur très ouvert aux nouvelles pratiques et les technologies émergentes y ont leur place.

Les métiers éprouvent des difficultés à concevoir une stratégie marketing efficace pour leur compagnie. La bonne nouvelle est que le Big Data ouvre de nombreuses portes pour améliorer ces stratégies. Par le biais de plusieurs logiciels, les compagnies peuvent utiliser la donnée pour être davantage informées sur leurs clients. En chiffre, le marché du Big Data a été estimé autour de 203 milliards de dollars en 2020, et le progrès va encore plus loin en ce qui concerna la prédiction.

Attirer l’attention des clients

Pour un chef d’entreprise, le marketing est vital pour la croissance de sa société. Un des plus grands problèmes du marketing d’aujourd’hui est d’attirer l’attention des clients. Au vu de l’afflux d’information dans notre société, les clients ont tendance à être plus distraits que jamais et ont un large panel de choix quand il s’agit d’acheter un produit ou de s’offrir un service dont ils ont besoin. Attirer l’attention est donc crucial pour le succès d’une campagne. Un des meilleurs moyens de capter un client est de faire de la publicité sur les besoins réels d’un client. C’est là où le Big Data peut avoir un avantage considérable pour le métier. Utiliser le Big Data, c’est comprendre davantage les utilisateurs et leurs besoins, ainsi cela permet de mener une campagne qui attise l’attention et l’intérêt du client.

Une approche centrée uniquement sur le client

Si l’on souhaite lancer son business et que cela fonctionne, se centrer sur le client est primordial. Beaucoup d’entreprises promouvaient leur désir de se focaliser majoritairement sur le client, mais en réalité beaucoup d’entre eux se concentrent uniquement sur leurs profits. L’avantage du Big Data est que ce manque de connaissance client sera révolu car le nombre d’informations récoltées sur ce dernier sera plus important que jamais. Ainsi, cela signifie que les produits commercialisés et les services proposés seront en forte adéquation avec les besoins des clients.

Un pragmatisme plus développé autour de la Data

Il est complexe de savoir lire et interpréter des données en raison de la grande variété, du volume et de la multitude des sources de données. Les erreurs du passé démontrent qu’un volume trop important de données mal exploitées peu s’avéré aussi mauvais qu’un volume de données trop faible pour obtenir un niveau d’analyse pertinent. Ainsi, de grandes quantités de données ne mènent pas automatiquement à de meilleures décisions, mais représentent de plus en plus une surcharge et par corollaire peuvent aussi entraîner une perte de crédibilité des faits. L’usage de plus en plus intensif des technologies de Big Data (mise en place de Data lake Hadoop, développement de jobs Spark …) tend à provoquer un engouement pour le stockage massif des données au détriment de la véracité de l’information portée par celles-ci. 

Les technologies de l'écosystème sont en constante évolution et les perspectives se multiplient du fait du développement, en parallèle, de l’intelligence artificielle. Ainsi, son investissement en termes de temps et d’argent est donc indispensable pour rester compétitif à l’égard de la concurrence.

Trois dimensions à l’utilisation du Big Data

L’utilisation du Big Data est décrite selon trois dimensions. La première dimension est la personnalisation, autrement dit, la traduction du Big Data en produits et services sur-mesure. La deuxième dimension consiste à l’automatisation des processus à faible valeur ajoutée, pour apporter davantage d’efficacité dans la production des acteurs. Enfin, on parle d’intégration de l’intelligence artificielle comme troisième dimension, avec la combinaison des différentes phases d’analyses : descriptive, prédictive et prescriptive.

L’analyse descriptive aidera les acteurs à avoir une meilleure compréhension des données, combinées à la phase prescriptive qui elle permettra de faire des prévisions à court et long terme à partir des données passées. Depuis peu, l’analyse prescriptive s’est également intégrée dans ce processus de valorisation des données afin de proposer des alternatives viables sur les actions à mener, via des outils de simulation ou d’aide à la décision, pour atteindre le meilleur résultat défini selon les objectifs.

Les tendances du futur

Le marketing tend à changer rapidement dans les prochaines années. De plus en plus d’acteurs s’ouvrent aux technologies autour de la Data, rendant leurs stratégies de campagnes plus attractives et plus fructueuses grâce à une meilleure connaissance du marché mais également grâce à une meilleure expérience utilisateur. Ainsi, du fait de sa marge de progression, il est naturel de penser que l’aventure Big Data pour les professionnels du marketing ne fait que commencer et est promis à un bel avenir.

Guillaume Passinay
Guillaume Passinay,
Consultant Big Data

 

banniere salon bigdata2018

Haut
Bas

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
En savoir plus