Quelle organisation pour piloter la gouvernance des données ?

Déc 9, 2021 | Data Gouvernance

Les enjeux de la gouvernance des données

Qu’est-ce que la gouvernance des données ?

La gouvernance des données est un ensemble de pratiques, de règles de fonctionnement, de rôles et de processus qui facilitent l’appropriation de la donnée au sein de l’entreprise. La première étape consiste à définir la politique de gouvernance des données ainsi que les procédures applicables dans le déroulement des futurs chantiers de data management.

Principe de la gouvernance des données

Principe de la gouvernance des données

Les 5 chantiers de data management  

Ces principes de gouvernance des données viennent ensuite se décliner « by design » à travers 5 chantiers de data management :

  • Les référentiels de données : pivot central qui stocke, centralise et cartographie les données de référence de l’entreprise. Cela peut aboutir à la mise en place d’un MDM (Master Data Management).
  • La qualité des données: il s’agit d’un point clé de la gouvernance des données. La mise en qualité implique l’assainissement, la remédiation, la remontée d’alertes via les KPIs en place, etc. Pour assurer sa pérennité, le chantier de qualité des données doit s’appliquer périmètre par périmètre.
  • Le tagging des données : la surcouche d’information que l’on ajoute sur l’information existante pour faciliter l’acquisition, la compréhension et la manipulation des données par les utilisateurs de l’entreprise.
  • L’anonymisation des données : les travaux en relation avec la mise en conformité des données sensibles et critiques. Cette démarche intervient dans une logique de confidentialité et de protection des données.
  • L’organisation de la donnée: il s’agit des règles de nommage, de l’organisation technique, des espaces de stockage liés aux différentes catégories de données : données bruts, données élémentaires, données référentielles, données historisées, données techniques, données agrégées, etc.
Nouveau call-to-action

Organisation de la gouvernance des données

Le chantier de gouvernance des données doit être piloté à travers une organisation dédiée, composée de ressources IT et métiers. Ces profils ont des rôles et des responsabilités qui favorisent l’appropriation de la gouvernance dans toute l’entreprise.

Exemple d'organisation de la gouvernance des données

Exemple d’organisation de la gouvernance des données

Le sponsoring COMEX est une composante clé dans le paysage de l’organisation qui doit, à travers différents comités, intervenir pour assurer le bon déploiement de la politique de gouvernance des données de l’entreprise.

Le Product Owner est un rôle clé au sein des directions métiers. Il s’agit d’un représentant de l’organisation data au sein du département métier. En fonction de l’organisation et le maillage territorial de l’entreprise, il peut être renforcé par la présence de Data Owners locaux (par pays ou entité).

Il est généralement conseillé de choisir les Data Stewarts parmi les sachants internes de l’entreprise qui peuvent faire valoir leur maîtrise des processus, des données métiers et du legacy.

Il est également important de nommer des référents data au sein du département informatique, afin de faciliter les échanges avec les métiers dans le cadre du projet de gouvernance.

La mise en place d’une organisation centrale de la data (un Data Office), pilotée par le Chief Data Officer, est essentielle à toute organisation data-centric. Dans son rôle de chef d’orchestre, il vient ajuster les processus et la politique de gouvernance des données en fonction de l’évolution de l’entreprise pour s’assurer qu’elle ne vienne pas la ralentir ou la complexifier.

> À LIRE AUSSI : Chief Data Officer : une espèce en voie d’évolution ? 

Comité de gouvernance des données

Le suivi du chantier de gouvernance des données doit faire l’objet de comités d’entreprise. Deux semblent nécessaires au bon déroulé de ce projet :

  • Un comité central de gouvernance de données: une instance animée par le CDO, qui se réunit régulièrement avec ordre du jour.
  • Un comité opérationnel, par famille de données : une instance niveau métier qui se réunit fréquemment ou à convocation lorsque certaines problématiques majeures doivent être traitées.

La mise en place d’indicateurs de performance est clé pour remonter des anomalies ou des informations afin de rythmer les comités data et assurer l’amélioration continue de chaque chantier dans le temps.

Le chantier de conduite du changement

L’acculturation data est un facteur clé de succès d’un projet. Il est conseillé d’y dédier du temps, des ressources et un budget afin de pérenniser la gouvernance et ancrer le changement au sein de l’organisation.

Ce chantier intervient dès les premières étapes de la stratégie data, juste après la définition de la vision et des cas d’usage. Il convient alors d’expliquer les bénéfices de la gouvernance des données, identifier les freins au changement, évangéliser et former les utilisateurs afin d’assurer leur adhésion dans la durée. Le fait d’objectiver les équipes sur l’application et la bonne mise en œuvre de la gouvernance est également un levier d’accélération dans la conduite du changement.

 

Nathalie-Hoyos

Par Nathalie Hoyos
Directrice marketing et communication chez DataValue Consulting

 

 

La rédaction vous conseille

> Comment structurer une gouvernance des données efficace ?

> Les étapes pour construire un plan de conduite du changement

 

Nos ressources

Livre Blanc

Mise en oeuvre d'une stratégie 
de qualité des données 

Livre Blanc

Feuille de route d'une stratégie
de Data Management 

Enquête Nationale

État des lieux du pilotage 
dans le secteur public en 2021 

Share This